Thierry Blandinières, InVivo, « instaurer un « quoi qu’il en coûte » agricole »

InVivo ; blandinière ; ukraine
Lors d'une conférence de presse organisée le 2 mars au salon de l’agriculture, Thierry Blandinières, directeur général d'InVivo, a évoqué la situation de l’Ukraine, pays dans lequel le groupe est implanté. « Nous avons 350 salariés ukrainiens répartis dans une malterie, une activité agriculture, qui vend des intrants et collecte des céréales, ainsi qu’un bureau de trading pour exporter les blés. Tous nos sites sont fermés à ce jour, et nos salariés français sont rentrés dès jeudi 24 février (jour de la première offensive russe, ndlr). Nous avons, par sécurité, coupé tous nos circuits informatiques. Nos salariés…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil