Thierry Lafaye, DG d’Océalia, « Se diversifier sans s’éparpiller »

Pour Océalia, leader coopératif en Nouvelle-Aquitaine, la diversification reste une nécessité. La stratégie déployée ces derniers mois devrait se poursuivre car les résultats sont là. Toutes les filiales affichent une bonne santé financière, propice à créer de la valeur dans les exploitations des adhérents. Le groupe souhaite également doper sa communication vers le grand public en créant son propre label, « Le sillon responsable ».
Thierry ; Lafaye
Le groupe Océalia a, ces derniers mois, réalisé de nouvelles acquisitions. « Sur le fond, nous sommes engagés sur une accélération de la diversification, reconnaît Thierry Lafaye, le directeur général. C’est une vraie volonté politique même si nos métiers de base que sont l’appro et la collecte pèsent encore pour 70 % du chiffre d’affaires du groupe. Mais l’érosion des marges sur ces deux activités est enclenchée : la diversification est nécessaire pour aller chercher de nouveaux relais de croissance et ainsi poursuivre nos investissements sur les métiers de base. À terme, nous aimerions que nos filiales représentent environ…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil