Trimestre décevant pour Yara avec 181 M€ de perte

Yara enregistre une perte de revenu net de 211 M$ (181 M€) sur le deuxième trimestre de 2018, alors que le producteur d’engrais norvégien affichait un bénéfice net de 82 M$ (70 M€) sur la même période l’an passé. L’Ebidta recule de 5 % pour s’établir à 321 M$. Seul le chiffre d’affaires progresse par rapport à l’an dernier, passant de 289 M€ à 335 M€. Une fois de plus, Yara fait valoir un effet de change défavorable ainsi qu’une augmentation des coûts de production, notamment du gaz en Europe. S’appuyant sur l’évolution des cours de cette matière première, Yara estime que ses coûts de production sur les troisième et quatrième trimestres de 2018 devraient augmenter respectivement de 100 M$ (86 M€) et 70 M$ (60 M€).

Livraisons en hausse pour l’Europe, mais grèves au Brésil
Les livraisons d’engrais ont tout de même progressé de 11 % par rapport à l’an passé, tirées en partie par la demande européenne (+18 %), mais aussi par les acquisitions de Babrala en Inde et Cubatão au Brésil qui contribuent pour 5 % à cette hausse. Yara a pâti d’une grève des transporteurs au Brésil au printemps, qui s’est traduite par une baisse de 19 % des livraisons trimestrielles sur le pays par rapport à l’an dernier.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

close

Inscription à la newsletter Innovations

En validant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Autres articles du fil