Trois coopératives expérimentent des maïs « révolutionnaires »

Plusieurs organismes stockeurs expérimentent, pour la première fois cette année, la culture du maïs HP Corn, une technologie génétique venue des États-Unis. Le maïs est semé à très haute densité, sur des rangs plus resserrés. Une pratique pour augmenter les rendements mais aussi préserver les ressources et lutter contre les adventices, le tout, en apportant du confort d’utilisation aux agriculteurs.
HP Corn ; Stine
Myron Stine, président de Stine Seeds, au centre de l'image, explique les intérêts de cette variété courte à la canopée développée. © Blum/Référence Agro
C’est un petit pied de maïs, aux feuilles droites et encore vertes, malgré la chaleur d’une fin d’été caniculaire. Le HP Corn est testé pour la première fois en France, au sein de quatre essais micro-parcelles réparties sur le territoire : dans l’est par Bourgogne du Sud, près de Cognac par Océalia, dans la Beauce par Axéréal, et dans les Pyrénées-Atlantiques, par Albert Porte-Laborde, consultant spécialiste de la culture du maïs. Le semencier roumain Soytek a permis la mise sur le marché européen de la technologie de Stine, un géant américain de la génétique végétale. Il accompagne la firme dans…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil