Tuberculose bovine : la Confédération paysanne s'inquiète des mesures pouvant être rendues obligatoires

Le ministère de l’Agriculture a publié une instruction qui précise des mesures de biosécurité concernant la tuberculose bovine. Elles pourraient être rendues obligatoires dans les élevages bovins situés dans les zones à risque. Ce qui inquiète la confédération paysanne. « Si certaines dispositions relèvent du bon sens (pâturage tournant pour éviter le contact entre troupeaux voisins, protection des silos par des bâches…), d’autres seront à la fois inefficaces et totalement inadaptées aux contraintes de nombreux élevages herbagers », indique le syndicat dans un communiqué du 11 octobre.
La Confédération paysanne cite le cas de la clôture de tous les accès aux bois depuis les prairies, du passage d’une herse après le changement de pâture, de la condamnation de l’accès aux points d’eau naturels, ou encore de l’installation de doubles clôtures entre les élevages. Pour le syndicat, les pouvoirs publics font, de cette manière, porter la responsabilité de la maladie sur les pratiques des éleveurs.