Un projet de recherche pour améliorer la conception des équipements de pulvérisation

Lauréat de l'appel à projets Ecophyto II+ en avril dernier, le projet PulvERGO, rattaché à l'Université de Bordeaux, a débuté le 1er novembre, pour deux ans. Objectif : définir des repères de conception qui tiennent compte des besoins réels des agriculteurs et des risques, dont ceux liés aux produits phytosanitaires. Explications avec Marion Albert, la co-référente du projet.
Pulvergo
Des difficultés d'usages entraînant des situations d’expositions aux produits phytosanitaires, et une prise en compte insuffisante par les concepteurs des besoins réels des agriculteurs. Voilà le constat posé, au sujet des pulvérisateurs, par Marion Albert, doctorante en ergonomie et co-référente du projet PulvERGO, rattaché à l'université de Bordeaux. Lancé le 1er novembre pour une durée de deux ans, le projet a été lauréat de l'appel à projet Ecophyto II+, en avril dernier. Il prend la suite de la thèse menée par la doctorante entre 2018 et 2021 sur la compréhension des situations d’expositions des…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil