Un silo mobile chez Maïsadour (40)

Maïsadour présente Prox’Silo, un prototype unique en Europe d’un silo mobile, d’une capacité de stockage de 63 000 t. Premier test dès cette année avec la récolte de maïs. L’idée : se déplacer au plus près des adhérents, dans les fermes, pour collecter les céréales. D’ici à trois ans, le groupe prévoit de déployer une dizaine de ces engins sur le territoire.

Le maillage de 85 centres et silos fixes, bien adapté au contexte maïs des années 2000, montre aujourd’hui ses limites. Pour accompagner les adhérents dans ce contexte changeant, le conseil d’administration a lancé le plan « Vision 2020, nouvelle proximité pour une nouvelle performance » destiné à préserver le maillage territorial, tout en mettant en place des flux de marchandises les plus simples et directs possibles pour des coûts optimisés.

« Prox’Silo vise à concilier proximité, services et simplification des flux », explique Daniel Peyraube, vice-président de la coopérative. L’enjeu est de proposer les mêmes fonctionnalités qu’un point de collecte classique tout en offrant plus de mobilité, moins de contraintes logistiques, des conseils personnalisés, en bref, une nouvelle proximité ! »

Prox’Silo a été conçu en collaboration avec la société Perard, spécialisée dans la construction de matériel agricole. L’outil permettra de réceptionner les céréales livrées par bennes agricoles directement depuis le champ. Un fourgon « agréage », spécialement aménagé sera dédié à la mesure des taux d’humidité et d’impuretés sur le site même. Un responsable de site, accueillera les agriculteurs qui pourront livrer leur récolte, les uns après les autres, dans Prox’Silo et connaître ainsi immédiatement la quantité livrée et ses caractéristiques.

Demain, grâce à des capteurs adaptés, Prox’Silo pourrait, selon Maïsadour, transmettre ses données de collecte en temps réel aux opérateurs en charge du pilotage de l’activité pour des prises de décisions immédiates.

Autres articles du fil

Le Snia identifie deux priorités pour la présidence française de l’UE

21 janvier 2022
Le secteur de la nutrition animale a identifié deux dossiers essentiels pour lesquels une stratégie et une harmonisation européenne est indispensable : la lutte contre la déforestation importée et la révision de la règlementation additifs en alimentation animale. Pour le premier, un projet...