Une rentrée sous tensions pour LCA et FNA

Si l’été fut caniculaire, la rentrée s’annonce brûlante pour le secteur agricole tant le nombre de points de tension reste nombreux. Récolte d’automne en fort recul, crispation autour de l’irrigation, inflation à venir, coût de l’énergie, disponibilité en engrais, mission parlementaire sur la séparation conseil/vente... Le point avec Dominique Chargé, président de LCA et François Gibon, délégué général de la FNA.
Dominique Chargé et François Gibon, respectivement président de LCA et délégué général de la FNA.
Agriculteurs, coopérateurs et négociants ont des métiers qui demandent résilience et détermination. S’adapter aux aléas, ils y sont habitués. Mais force est de constater que ces derniers mois, les points de tension s’accumulent. « Après un été sec ponctué d’épisodes caniculaires à répétition, l’incidence sur les prairies, les maïs et les tournesols risque d’être très importante, constate Dominique Chargé, président de La coopération agricole (LCA). Les restrictions et interdictions d’utilisation des ressources en eau ont conduit à des situations parfois ubuesques. Il est urgent de conduire une réflexion, avec l’ensemble des usagers, sur le stockage,…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil