UPL, 60 % de biosolutions d’ici à 2040

L’agrochimiste indien UPL compte monter en puissance sur les biosolutions. Tout est mis en œuvre pour que ces dernières apportent 60 % du chiffre d’affaires d’ici à 2040, contre 20 % actuellement. En France, les équipes terrain spécialisées ont été renforcées pour développer des itinéraires “cousus main” avec la distribution agricole.
UPL, qui a acquis Arysta LifeScience et sa filiale Goëmar en 2019, compte déjà de nombreux produits de biocontrôle et de biostimulants à son portefeuille. Mais le groupe indien, 5e agrochimiste mondial, met tout en œuvre pour passer à la vitesse supérieure. L’objectif est de faire grimper, d’ici à 2040, de 20 % à 60 % la part des biosolutions dans le chiffre d’affaires. La part des produits conventionnels, de 70 % actuellement, passerait alors à seulement 10 % ; les 30 % restants seraient apportés par les services digitaux. UPL compte sur sa R&D, forte de 550 personnes, et…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil