Utilisation illicite de dichloropropène, des peines allant jusqu’à 80 000 euros

Les responsables du trafic de dichloropropène, pesticide interdit en France depuis 2018 et classé cancérogène probable, ont été condamnés. Les peines, comprises entre 10 000 et 80 000 euros d'amende, sont en deçà des réquisitions du procureur.
Maraichage; Dichloropropène
Près de 100 tonnes de dichloropropène ont été épandues entre février 2018 et novembre 2020 sur des cultures de carottes.
La Confédération paysanne se félicite, dans un communiqué de presse daté du 3 septembre 2021, de « la condamnation, le 1er septembre, par le tribunal de Coutances, des auteurs du trafic de dichloropropène, ce pesticide interdit en France depuis 2018 et classé cancérogène probable ». Huit exploitations maraîchères et leurs trois intermédiaires ont été reconnus coupables d'utilisation de produits dangereux interdits et condamnés à des peines allant de 10 000 à 80 000 euros, précise le syndicat. « Ce trafic a concerné 132 tonnes de pesticide importé d'Espagne. Près de 100 tonnes ont été épandues entre février 2018…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil