Végépolys et Céréales vallée : les deux pôles de compétitivités veulent fusionner

L’appel à candidatures de la « phase 4 » des pôles de compétitivité, inspire certains pôles déjà existant. Végépolys et Céréales vallée, structurés respectivement en Bretagne-Pays de la Loire-Centre-Val de Loire et en Auvergne-Rhone-Alpes, ont annoncé le 19 octobre, jour de clôture des candidatures, avoir déposé un dossier commun.

Plus de 750 projets cumulés

Ensembles, les deux pôles lancés en 2004 et 2005 rassemblent plus de 520 adhérents, travaillant sur l’amont de la filière végétale, les productions végétales et la transformation/distribution. Bilan ? Plus de 750 projets collaboratifs, pour un total de 2,2 Mds € d’investissement en R&D. Ce projet de fusion aboutirait à un nouveau « pôle de compétitivité mondial du végétal », pour « maximiser l’impact des synergies déjà engagées. » L’ambition est bien internationale, avec des réseaux déjà actifs en Chine et en Amérique du Sud.

Verdict avant 2019

Trois des axes de travail retenus sont dédiés à une production végétale compétitive, de qualité, respectueuse de l’environnement : « santé du végétal », « nouvelles technologies et pratiques pour les systèmes de production » et « innovation variétale et performance des semences et des plants ».

Les résultats de l’appel à projets seront publiés courant décembre 2018 afin de permettre le démarrage de la Phase IV dès le 1er janvier 2019.