Ventes de phytos, la hausse de 2021 attribuée au soufre et au cuivre

Phyteis annonce une hausse de 7,9 % des quantités de matières actives phytosanitaires vendues en 2021. L’organisation professionnelle l’explique par l’augmentation des ventes de soufre et de cuivre, utilisables en agriculture biologique. Elle appelle dès lors à la définition d’indicateurs complémentaires pour éclairer les politiques publiques sur l’évolution des volumes de produits phytosanitaires utilisés.
pulvérisateur en haut d'une vigne ; ventes de phytos

Selon Phyteis, ex-UIPP, l’Union des industries de la protection des plantes, les quantités de matières actives phytosanitaires vendues par les fabricants aux distributeurs seraient de 55 389 tonnes(1) en 2021, en hausse de 7,9 % par rapport à 2020. Mais cette hausse des ventes de phytos serait entièrement due à l’augmentation des ventes de soufre et de cuivre. Les molécules utilisables en agriculture biologique représentaient 34,9 % des volumes de matières actives commercialisées en 2021, « un niveau historiquement élevé », précise Phyteis dans un communiqué daté du 22 juillet.

ventes ;

 

Hors volumes de produits utilisables en agriculture biologique, les volumes de ventes des matières actives phytosanitaires seraient stables sur les trois dernières années.

Travailler à la définition d’indicateurs complémentaires

« Nous arrivons à un moment clé où l’indicateur du volume global de produits phytopharmaceutiques vendus n’a plus de sens, souligne Emmanuelle Pabolleta, directrice générale de Phyteis. En effet, les agriculteurs ont de plus en plus recours à des produits utilisables en agriculture biologique pour protéger leurs cultures, or ce sont des produits plus pondéreux. » Pour la directrice, travailler collectivement à la définition d’indicateurs complémentaires, comme par exemple un indicateur de pression parasitaire, devient urgent pour éclairer les politiques publiques.

Les ventes de phytos en baisse de 54 % en 22 ans

Phyteis fait remarquer que le marché de la protection des cultures est en baisse structurelle depuis 22 ans. En 1999, les quantités de matières actives phytosanitaires s’élevaient à 120 550 tonnes. La baisse enregistrée depuis l’adoption du Grenelle de l’environnement en 2008, serait quant à elle de 29,5 %.

(1) Les données correspondent aux quantités de matières actives contenues dans les produits achetés par les distributeurs aux 19 adhérents de Phyteis, qui représentent, en valeur, 96 % du marché français des produits phytosanitaires à usage agricole.

Autres articles du fil