Vignes, des cultures de services pour réduire les herbicides

Pour répondre aux préoccupations environnementales et sociétales, la viticulture doit s’adapter et réduire l’utilisation des pesticides, notamment des herbicides. Pour cela, des cultures dites de services (CDS) peuvent être des alternatives intéressantes. Explications avec l’Institut Agro de Montpellier.
« Face aux préoccupations environnementales, sanitaires et aux attentes sociétales soulevées par l’usage des herbicides en viticulture, à commencer par le glyphosate, la mise en œuvre de nouvelles solutions pour lutter contre les adventices sont nécessaires », explique Léo Garcia, enseignant-chercheur en agronomie et agroécologie à l’Institut Agro de Montpellier. Il s’exprimait le 12 mars à l’occasion d’une journée destinée consacrée aux innovations de la vigne et du vin au Domaine de Pech Rouge à Gruissan, dans l’Aude. Pour réduire les herbicides en viticulture, les professionnels travaillent les sols. Or, c’est une pratique coûteuse et difficilement adaptable…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil