Viser l’approche système pour opérer la transition agroécologique

L’approche système, qui met fin à la vision simplifiée du type “un problème, un intrant”, intéresse de plus en plus d’acteurs en France dans le cadre de la transition agroécologique. Son déploiement nécessite une évolution de la manière de travailler des agriculteurs et des conseillers, voire de réviser les politiques agricoles. Le point avec Jean-Marc Meynard, directeur de recherche en agronomie à l’Inrae, fervent défenseur du concept.
L’agroécologie, qui regroupe un ensemble de pratiques visant à valoriser les régulations biologiques et la fertilité des sols, s’accorde mal au raisonnement “un problème, une solution”. Les pratiques ne peuvent être pensées indépendamment les unes des autres, elles doivent être analysées en synergie, afin de construire des systèmes de production cohérents et adaptés à chaque situation. L’approche système devient alors la clé. Ce concept, Jean-Marc Meynard, directeur de recherche en agronomie à l’Inrae, le prône depuis longtemps. “L’efficacité des intrants nous a collectivement amenés à privilégier un raisonnement simple basé sur un lien direct entre pratique et production, explique-t-il lors…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil