Vite, de la pluie pour les colzas !

Sur le terrain, OS et agriculteurs se veulent optimistes. Pour le colza, tout est encore possible, à condition que des pluies significatives traversent le pays pour faire lever les graines déjà en terre ou invitent ceux qui hésitent encore à se tourner vers cette excellente tête de rotation.
  L’enjeu est de taille : stopper l’érosion du colza à l’échelle nationale. En deux ans, cette culture a perdu 400 000 ha. À peine 1,1 Mha ont été implantés l’an passé. Pour cette année, les prévisions tablent, au mieux, sur un maintien des surfaces, au pire, sur un nouveau recul.

Des semis possibles jusque fin septembre

Fin août, les semis sont déjà bien engagés. Les agriculteurs ont, localement, pu profiter de quelques averses pour débuter les chantiers. « Nous avons tous les cas de figure, confirme Laurent Jung, chargé de la communication chez Terres Inovia pour…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil