Vivadour, aux côtés de Max Havelaar pour du blé équitable français

Le 5 mai, l’ONG Max Havelaar, porteur du label équitable Fairtrade, a présenté un nouveau dispositif de certification. L’enjeu : soutenir, via des contrats pluriannuels rémunérateurs, les producteurs français les plus fragiles économiquement dans les filières blé et lait. Vivadour et deux de ses adhérents sont partenaires.
Les 50 ha de blé de Florent Estebenet, agriculteur et administrateur chez Vivadour, alimenteront la filière française labellisée Fartraid Max Havellar.
Consciente des difficultés économiques de nombreuses exploitations françaises, l’ONG Max Havelaar a, le 5 mai, détaillé la certification qu’elle souhaite mettre en place, en France, pour soutenir les filières blé et lait. Une nouveauté pour cet acteur historique du commerce équitable mondial qui, jusque-là, soutenait avant tout les pays en voie de développement : via une juste rémunération des producteurs locaux et des conditions de travail décentes. Le même concept souhaite être instauré sur le territoire national : « s’engager sur un prix garanti en fonction du territoire, avec un objectif chiffré de revenu», insiste Blaise Desbordes, le directeur général de l’ONG.

249…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

 

Je suis convaincu

Mais je veux bien essayer quand même

JE TESTE

15 jours, gratuit, sans engagement

Abonnez-vous

Autres articles du fil