ZNT et cours d’eau, un enjeu qui tourne au casse-tête dans le Gard

Pour les viticulteurs gardois, la définition des cours d'eau autour desquels des ZNT sont à respecter a changé fin 2020. La nouvelle cartographie a abouti à la multiplication presque par trois des linéaires concernés. Le négoce Vernazobres s'efforce d'accompagner ses clients agriculteurs face à cette nouvelle donne.
Vernazobres
Crédit : Vernazobres
En 2020, les cours d'eau à proximité desquels les agriculteurs doivent respecter des ZNT, dans le Gard, sont passées de 4700 km linéaires... à 13 200 km. Cette évolution est le fruit d'un jugement du tribunal administratif de Nîmes, le 9 juin 2020. Il avait été saisi par des ONG environnementalistes considérant que la définition des cours d'eau impliquant des ZNT, alors basée sur les bonnes conditions agricoles et environnementales, BCAE, n'était pas satisfaisante. Un arrêté préfectoral signé le 17 décembre de la même année, a finalement instauré les cartographies IGN comme référence. Avec, à la clé,…

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Une information stratégique

Toute l’actualité des acteurs de la vente et du conseil, des débouchés et des filières.

Pour tous les métiers

Direction, achat, vente, communication, environnement, juridique...Référence agro a l’information qu’il vous faut.

De l'expertise

Les dernières avancées scientifiques, la politique agroenvironnementale et l'évolution du cadre réglementaire.

Le magazine Culture Agri

Chaque trimestre, l'analyse et le décryptage des enjeux agricoles et des attentes sociétales pour une planète plus durable.

Autres articles du fil